Pendant le weekend

1938 Mercredi 1° Octobre 2021

 

 

 

(en spéciale dédicace à l’Employée aux écritures qui m’a fait remarquer que, oui, en effet, le déroulant des noms de jours s’est enrayé ! depuis avant hier, probablement par usure, dépit, nostalgie ou simple ennui nous sommes restés bloqués au mercredi) (on en parle au webmaster – on va mettre un peu d’ordre) aujourd’hui (non, hier, pardon) café TEC

la journée a déjà commencé depuis un moment, on a croisé des spécimens intéressants, parfois il suffit de passer le pont (Royal, c’est vrai) : celui-ci

on aime assez ses appareils (le plus simple jusqu’à la ceinture, la coupe de tifs parfaite, l’oreillette pour écouter un podcast, le t-shirt dans la culotte enfin le kit) (peut-être tatoué sur le mollet ?)- décomplexé ? il a déjà disparu (noter la couleur des pompes quand même assortie au tshirt)

voilà qui est mieux

un peu vieillot sans doute – qu’importe, attends

voilà qu’arrive

l’acmé – on ne peut guère s’empêcher de détailler

couleur des lacets et position des pieds

ongles position de la main, montre connectée teinte du pantalon jogging legging serré au corps

marque déposée (femme sandwich) le truc dit « t’as juste à courir » (accroc à la manche) flou et enfin le sourire qui monte au selfie (on est tellement content stuveux) (ça c’est Paris et j’y suis) (on note le chignon et l’oreillette ?) (à moins que ce ne soit un casque,oui), l’intelligence du nino dernier cri à trois objectifs (la teinte choisie pour le capot – ou d’origine, malheureux !!! ben c’est pour les filles)

il se peut que lorsque l’autre dénudé de moitié la croise commence une belle histoire (un beau roman, une romance d’aujourd’hui) (ou une autre chanson qui faisait « tu ne me trompes pas va / avec ton cinéma eheh/ ta robe et tes chaussures / de la couleur de ta voiture) (Joe Dassin quand même) (excuse me lady) – j’opte pour la première hypothèse, avec mes compliments (et que de cette union naissent de très nombreux – et nombreuses – coureurs – et coureuses – à pieds)

 

 

 

Share

4 Comments

    régal – octobre commence bien

  • Bah ! Les joggeurs ou joggueuses (j’aime le « gueuse » dans ce mot) ne sont pas les plus insupportables, quand on pense à ces trios en trottinettes ou à ces Poulidor en Vélib’ qui se croient les maîtres de la ville : grâce à eux, les plots en plastique et les murets en béton ont fleuri partout, sous la baguette magique d’Hidalgo and stop… 🙂

  • @brigitte celerier : tant mieux !

  • @Dominique Hasselmann : c’est un conte, et il se termine, comme de juste, très bien…

Laisser un commentaire