Pendant le weekend

1951 Mercredi 13 Octobre 2021

 

 

attente – éruption d’urticaire géant – allergie médicamenteuse diagnostiquée par la médecin, ou la médecine, ou la doctoresse aux lunettes rondes – examen rapide, palpation du bide, vingt-cinq euros, prescription d’un antihistaminique – fatigues route repos – sinon marché courses – croisé celui-là

un mail de remerciements de l’équipe du programme 13-Novembre – disparition du dernier des Mohicans (toujours pas lu, d’ailleurs, celui de Cooper, mais en revanche le livre de la Travers n’est pas mal)

Hubert Germain (ça a l’avantage de me faire penser à l’ami Gérard Théodore)

(par ailleurs, je lis aussi Quartier de Combat, (Abdoulaye Sissiko et Zakaria Haroussi, avec Pauline Guéna (denoel, 19 euros))  sur ce qu’on a intitulé la bande des Buttes-Chaumont (moche et quelque espoir quand même – mochissime) fatigue rouée – demandé à la chauffeuse (la chauffeure) du 20 de me laisser descendre « naaan l’arrêt est là plus loin » on était dans les embouteillages de fin de marché sur le boulevard – je n’ai pas dit fuck off mais je l’ai pensé assez fort pour qu’elle le perçoive (un petit con m’a fait la morale, il a eu droit à un bras d’honneur) – quatre saucisses rougail à l’épicerie de Ménilmontant et le soir

à lire le dernier de Daniel Zagury (bien que chroniqué par la Roudinesco dans le canard) (je vais tenter de me le procurer – mais les finances sont au plus mal à nouveau – et rien du côté de l’ao – mauvais genre…)

un mail de l’amie Cricri et cet entrefilet (merci encore)

au cinéma Drive my car (Ryūsuke Hamaguchi, 2021) belle histoire, montage parallèle avec une mise en scène d’Oncle Vania

Share

4 Comments

    lisant le début je me dis que j’aimerais bien que vous ne soyez pas trop mon semblable… le bus je compatis
    et vous souhaite bonne journée

  • Les Japonais savent rendre hommage à nos vraies gloires : Brigitte Bardot, Mireille Mathieu (aura-t-elle droit aux Invalides ?), Charles Aznavour… 🙂

  • @Dominique Hasselmann : comme le petit cintré

  • @brigitte celerier : difficile de maîtriser ces trucs-là- on verra – merci pour les vœux

Laisser un commentaire