Pendant le weekend

1442 vendredi 22 mai

 

 

 

on n’aurait jamais dit que ça s’éterniserait et pourtant oui

(ici celui du 20 avril) (aujourd’hui les cerises rougissent) (on verra bien) mais oui, on avance en âge (bon anniversaire à ceux du vingt-deux mai)

(il y a eu un jour l’émergence de la table blanche des deux chaises de la toile cirée rouge pour protéger des nuées froides de nuit) (ici celui du 19 même moi) (antichronologique) c’est un peu comme la vie ou les travaux, on sait quand ça commence

tu sais pourquoi on aime ranger ? c’est parce qu’on s’y retrouve – à un moment j’arrête, je ritualise toujours mais j’arrête de ranger – je m’y remets

ici le 14 avril matin – il y a sur le bureau un dossier nommé

dans lequel je pose tous les jours (pas tous les jours) les images prises le matin – un protocole comme un autre – puis les images du cerisier – puis les images du journal – puis les textes – puis je m’arrête, je souffle, je désespère et je ferme le ban

une espèce de nature emprisonnée dans des normes – des actes – des faits –

les deux dernières sont du 13 – je continue,je téléphone parfois, j’écoute je ris – « nous n’avions que toi sur la terre » (autocitation – qui vient de Prévert et de son « toi, ne nous oublie pas » – pour ceux qui n’aiment pas ce Jacques là

c’est le clopo qui plaît – la gonzesse derrière aussi) (c’est à cause des gants sans doute) (non, aussi le regard qui n’en arien à foutre)) – c’était Reggiani qui disait –

lilas cerisier (le 3) du douze – on pourrait en faire une série (puisque c’est à la mode) (rien n’a changé ?) je me retourne, mon dos tire, mes jambes grincent, ma tête frappe – aux oreilles pas de sermon, mais presque –

(celui du 8) – il faut que je cesse, se remettre à l’ouvrage, entendre les autos filer – à un moment les gens marchaient, et puis ça s’est terni, le vernis a grisé, le prix de l’essence a remonté – on a mis des masques – on a attendu, on a cessé de croire au pire – les voitures roulaient, tu comprends, on abandonnerait les gros porteurs, certes, mais sinon, on irait comme avant on avait des choses à faire

non, j’y vais – quelques couleurs du jour

 

 

 

 

Share

2 Comments

    Puisque tu nous annonces le Temps des cerises… gardons-en l’heureux présage !!!
    La photo de Prévert est trop connue mais fait toujours sourire…

  • @Dominique Hasselmann : la chanson, oui, mais aussi la semaine sanglante… (brrr) Merci de passer

Laisser un commentaire